Bon a savoir

MYELOPATHIE DEGENERATIVE

Définition, Comment se transmet-elle? Quelles sont les races touchées? Quelles sont les conséquences pour votre chien et pour vous? Comment diagnostiquer? Comment la traiter?

 

Termes voisins: radiculomyélopathie chronique dégénérative, myélopathie du berger allemand
 

Qu'est-ce que la myélopathie dégénérative ?
 

Cette maladie affecte les chiens à partir de l'âge de 5 ans. Elle se manifeste par une perte de coordination progressive de l'arrière train, accompagnée d'une faiblesse croissante. La cause en est la détérioration des structures de la moelle épinière responsables de la conduite des impulsions nerveuses (spécifiquement perte de myéline et dégénérescence des axons de la matière blanche)
Bien que les modifications puissent être observées à n'importe quel endroit de la moelle épinière, elles sont plus graves dans la région thoracolombaire.

Les raisons de ces modifications sont inconnues. Il y a lieu de penser qu'une réponse immunitaire inappropriée (à un antigène neural) puisse être impliquée.

Comment se transmet la myélopathie dégénérative ?

Le mode de transmission est inconnu.

Quelles races sont affectées par la myélopathie dégénérative ?

Cette maladie est le plus souvent rencontrée chez les bergers allemands et croisements issus de cette race. On le trouve également chez d'autres races de grands et moyens chiens : Kerry blue terrier, colley, Siberian husky, Berger Belge, Bobtail, Labrador retriever et Chesapeake Bay retriever.

Pour ce qui concerne un grand nombre de dysfonctionnements et de races, les études permettant de déterminer le mode de transmission ou la fréquence n'ont pas encore été menées à leur terme ou n'ont pas abouti à des conclusions. Nous n'avons listé que les races parmi lesquelles chercheurs et praticiens vétérinaires sont arrivés à un consensus sur une occurrence significative



Que signifie pour votre chien et pour vous la myélopathie dégénérative ?

Cette maladie commence à partir de 5 ans. L'évolution est lente et on peut au départ la confondre avec une dysplasie de la hanche. Les premiers signes sont une faiblesse et un manque de coordination de l'arrière-train, qui s'observe mieux quand le chien marche sur une surface très lisse. Un côté peut être plus affecté que l'autre. L'état ne paraît pas être douloureux, et les chiens restent capables de maîtriser l'urination et la défécation. Cependant, au fur et à mesure qu'ils s'affaiblissent il leur devient difficile de se mouvoir jusqu'à l'endroit approprié ou de se tenir dans la position adéquate.

Ces signes cliniques s'aggravent jusqu'à ce que le chien devienne incapable de marcher, habituellement de plusieurs mois à un an après que les premiers problèmes neurologiques ont été remarqués.



Comment diagnostiquer la myélopathie dégénérative ?

Plusieurs maladies sont susceptibles de causer cette sorte de faiblesse de l'arrière-train chez les chiens de races moyennes ou grandes. Votre vétérinaire réalisera un examen neurologique complet et effectuera une radiographie afin d'éliminer d'autres causes éventuelles.

Pour le vétérinaire : Les autres causes à éliminer sont 
la discospondylite, la myélite, la protrusion des disques intervertébraux, et la néoplasie de la moelle épinière. 
Parmi les anomalies à l'examen neurologique pouvant évoquer une lésion neuronale dans la région T3-L3 : une proprioception décroissante et des réactions de placement des membres arrières (décroissantes aussi), des réflexes rotuliens et de retrait de l'arrière train allant de normaux à exagérés, tonus sphinctérien normal, et parfois des réflexes croisés des muscles extenseurs dans la région pelvienne. Occasionnellement les réflexes rotuliens sont diminués ou absents dans une des deux pattes, mais il s'agit plus d'un afférent que d'une lésion des motoneurones inférieurs (LMN)


Comment traiter la myélopathie dégénérative ?

Bien qu'il n'existe aucun traitement spécifique pour cette maladie, des soins palliatifs peuvent généralement être apportés pendant plusieurs mois. Votre vétérinaire vous aidera à vous adapter petit à petit aux capacités progressivement limitées de votre chien et saura vous indiquer à quel moment l'euthanasie s'avèrera la meilleure solution. Il se passe généralement un an entre le diagnostic premier et le moment où le chien ne peut plus marcher.


Certains pensent qu'un traitement combinant de l'exercice, une supplémentation en vitamines et en acide aminocaproïque peuvent ralentir la progression de la maladie (voir Clemmons ci-dessous) mais aucune étude contrôlée n'a permis de le démontrer.


Conseil aux éleveurs

Les signes cliniques se développant bien après la maturité sexuelle, il est plus sûr de pas faire se reproduire les chiens dans les lignées desquels un cas de myélopathie aurait été diagnostiqué.

POUR PLUS D'INFORMATIONS CONCERNANT CETTE PATHOLOGIE, CONSULTEZ VOTRE VÉTÉRINAIRE

Ressources

LeCouteur, R.A., Child, G. Diseases of the Spinal Cord. In S.J. Ettinger and E.C. Feldman (eds) Textbook of Veterinary Internal Medicine, pp.650-652. W.B. Saunders Co., Toronto.

Clemmons, R.M. 1992 Degenerative myelopathy. Vet Clin North Am 22(4):965-971

MD

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

All events
whah this blog iіs great i like reading your
aгticles. Keep up the great worҝ! You already know, many individuals aгe looking around for tһis information, you could help tem greatly.

Ajouter un commentaire